Thierry, né 13 février 1970 à Colmar (68), habite à Menton (06) – Professeur d’histoire-géographie

Thierry (NH-DR)

Thierry (NH-DR)

« J’adore mon métier. Si je suis devenu professeur d’histoire-géographie, c’est grâce à une rencontre, avec Monsieur Arnould, mon professeur d’histoire-géographie de classes de première et de terminale. Cela a été une rencontre déterminante pour la suite de mon histoire personnelle. J’ai rencontré un être humain qui m’a vraiment émerveillé et qui restera un modèle pour moi. Un modèle en tant qu’enseignant, mais aussi en tant qu’être humain, par sa culture, sa finesse d’analyse, ses qualités pédagogiques, son ouverture d’esprit, son humour et sa capacité à se faire respecter. Je pense que l’on est largement déterminé par notre éducation, par l’amour que l’on reçoit, par des événements marquants, positifs ou négatifs, et par les rencontres que l’on fait dans notre vie… qui sont parfois aussi des vecteurs d’amour ! Je suis un enfant unique – j’ai eu beaucoup d’amour de ma maman – mais j’ai parfois vécu dans la solitude sans pourtant m’ennuyer. Toutefois, au fur et à mesure de ma vie, je me suis rendu compte de l’importance de se tourner vers les autres. On reçoit beaucoup quand on est jeune et nous donnons peu car nous n’en sommes pas encore capables. Mais par la suite, on est amené à donner plus, sans forcément attendre en retour car c’est cela, la générosité… L’enrichissement personnel se fait aussi par ces rencontres. Je suis assez élitiste dans mes relations humaines et je suis un être entier, aussi je ne me force guère quand je n’ai pas forcément d’affinités. »

/Mon petit bonheur/ « Le bonheur est quelque chose de très simple. J’aime beaucoup la définition du bonheur par Albert Camus : ‘C’est le simple accord entre un être et l’existence qu’il mène.’ Du coup, le bonheur, c’est quand je réussis à captiver une classe lors d’un cours, quand je vois une lueur dans les yeux de mes élèves ou un sourire à leurs lèvres à propos d’une explication ou d’une anecdote, un conseil que je peux leur donner, une discussion informelle, ça, c’est du bonheur. Du pur !Après, je peux avoir des plaisirs plus personnels. Quand je monte à vélo à Sainte-Agnès, en plein hiver, sous un grand soleil alors que tout le reste de la France est sous la grisaille, quand je lis un livre, quand je croise des personnes qui m’inspirent ou me surprennent, quand je croise des ancien(ne)s élèves ou que je suis invité par ces mêmes personnes pour des moments agréables de partage, ou encore quand je dessine. Je remarque qu’il y a deux catégories : les bonheurs avec et grâce aux autres et les bonheurs qui ne sont dus qu’à ma seule petite personne. L’équilibre entre les deux me permet d’être heureux et de ne jamais m’ennuyer. » #mpb

/Ma plus grande préoccupation/ « Aujourd’hui, à l’heure où nous parlons, je n’ai pas de préoccupations particulières. De manière absolue, c’est peut-être très flagrant chez moi, mon métier est très largement mêlé à mes préoccupations. Arriver à toujours éveiller les esprits qui sont en face de moi me paraît important. Et encore plus compliqué, arriver à faire naître un esprit critique dans une société qui est largement fondée sur la possession de biens matériels et le superflu. Par une formule un peu choc, j’aimerais dire à mes élèves « d’être plutôt que de paraître ». Mais c’est une ambition – peut-être ? -démesurée ! » #mpgp

/Avant de mourir, je voudrais/ « Un rêve qui me tient à cœur serait d’écrire un livre, où j’y mélangerais textes et dessins, qui serait une réflexion sur mon métier. C’est un métier de relations avec de nombreux êtres humains (élèves, parents, collègues, hiérarchies…) et aux expériences très variées et riches. Voilà un peu plus de 25 ans que je travaille dans l’Education nationale (maître d’internat, professeur en collège, un peu dans le supérieur, puis en lycée) et je pense avoir matière à réflexion. Je voudrais avoir plus de temps également pour dessiner. Je voudrais, par exemple, expliquer le communisme, la fin de la guerre froide, la géopolitique actuelle en bandes-dessinées. De manière plus générale, j’aimerais pouvoir faire plus de sport. Depuis quelques mois, j’apprends à nager. C’est une expérience inattendue et riche, qui va au-delà des simples gestes de la nage. Je me suis rendu compte, grâce à mon maître-nageur, à quel point il fallait être détendu pour bien nager. Et du coup, j’ai pris conscience que cette décontraction est utile à bien des niveaux dans notre vie. Si l’on est détendu, on est plus à même d’atteindre certains objectifs qui nous paraissent difficiles. Mais le plus important, c’est qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre ! On peut apprendre jusqu’à la fin de sa vie, même des petites choses, et on en sort toujours grandi. » #adm

/Message à faire passer/ « J’essaie de me l’appliquer à moi-même car je ne le fais pas toujours : être tolérant et indulgent envers les autres. Cultiver notre ouverture d’esprit. Il y a bien des conflits qui pourraient être évités, à toutes les échelles, si nous étions plus ouverts au dialogue et à la compréhension de l’autre. D’où l’importance de voyager, de se confronter à l’altérité, à l’Autre avec un grand « A ». Mais il faut du temps, le prendre, pour connaître les autres et avoir un esprit qui permette d’accepter que l’on puisse être différent de ces « autres » et ces dernier… de nous ! » #mfp

Publicités

Claire, née le 17 janvier 1990 à Marseille (13), habite à Menton (06), Etudiante en œnologie

Claire (NH-DR)

Claire (NH-DR)

« Je bouge pas mal pour mes études, et même si Menton reste la ville de mon enfance, l’Alsace est mon but final. C’est une région que j’affectionne depuis des années et je m’y sens réellement bien. C’est grâce à cette région que j’ai découvert dans quel domaine je souhaitais travailler et j’ai pu y rencontrer des gens formidables qui m’ont beaucoup apporté, aussi bien sur le plan professionnel que personnel. Mais je n’oublie pas pour autant ma ville d’origine où se trouvent des personnes chères à mon cœur. »

/Mon petit bonheur/ « L’équitation et le piano, mes deux passions, qui me permettent de me vider la tête. Retourner dans le sud pour voir ma famille et mes amis est également source de bonheur. » #mpb

/Ma plus grande préoccupation/ « Mes études et mon avenir restent ce qui me préoccupe le plus en ce moment. Je me soucie également du bien-être de mes proches. » #mpgp

/Avant de mourir, je voudrais / « Profiter au maximum de la vie afin de ne rien regretter, mais aussi trouver la personne qui partagera ma vie et avec qui je pourrais fonder une famille. » #adm

/Un message à faire passer/ « Je n’ai pas de message à faire passer en particulier, mis à part qu’il faut vivre sa vie à fond sans se préoccuper des mauvaises langues. Et je terminerai par cette citation : In vino veritas (La vérité est dans le vin… surtout le vin d’Alsace !) » #mfp

Marielle, 22 ans, née à Cagnes-sur-Mer (06), habite à Cagnes-sur-Mer (06)

Marielle (NH-DR)

Marielle (NH-DR)

« J’aime beaucoup ma région, je suis fière d’elle. Je suis également attachée à la culture niçoise mais je souhaite quand même plus que tout voyager. C’est un projet pour moi. J’espère pouvoir mêler mon travail à ce projet en travaillant par exemple à l’UNICEF pour pouvoir découvrir de nouveaux horizons. Je suis une grande joueuse et je pense qu’il n’y a pas d’âge pour s’amuser ! »

/Mon petit bonheur/ « Il m’en faut peu : des repas avec des amis, passer du temps avec eux et ma famille, partir en camping. Voilà mon petit bonheur ! » #mpb

/Ma plus grande préoccupation/ « En ce moment, ma carrière, ma profession, pour m’engager pleinement dans le travail d’accompagnement des jeunes et des enfants. » #mpgp

/Message à faire passer/ « J’ai une citation que j’aime beaucoup : ‘Gagner le respect des gens intelligents et l’affection des enfants, savoir qu’un être a respiré plus aisément parce que vous avez vécu, c’est cela réussir sa vie’. » #mfp

Nancy, née le 21 novembre 1975 à Basse-Terre (Guadeloupe), habite à Nice (06) – Animatrice de jeunes enfants

Nancy (NH-DR)

Nancy (NH-DR)

« Dans la vie, il y a beaucoup de choses qui me caractérisent : J’aime bien manger, je me promène toujours avec de la crème, pour mon visage ou pour mes mains, on m’appelle top model car je n’oublie jamais ma trousse de soins et mes produits de beauté dans mon sac. En fait, j’emporte ma maison avec moi car je suis toujours dehors. »

/Mon petit bonheur/ « Le sourire des enfants, leur reconnaissance. Même quand tu ne te sens pas bien, ils te font toujours un petit compliment, ils te font toujours te sentir aimé. » #mpb

/Ma plus grande préoccupation/ « De trouver un nouvel appartement. Je suis actuellement en colocation et ça ne me convient pas vraiment. J’ai envie et besoin d’être tranquille. » #mpgp

/Avant de mourir, je voudrais/ « Je voudrais habiter dans plusieurs pays et parler plusieurs langues. » #adm

/Un message à faire passer/ « Il faut savoir pardonner pour pouvoir avancer. Ne gardez pas d’amertume au fond de vous. » #mfp

Sarah, née le 30 juin 1995 à Grasse (06), habite à Villeneuve-Loubet (06), étudiante en classe préparatoire aux grandes écoles – Lettres spécialité Art

Sarah (NH-DR)

Sarah (NH-DR)

« On dit de moi que je suis patiente, à l’écoute de ceux qui m’entourent, très pertinente et que je sais analyser les situations et les gens, j’arrive à les faire aller de l’avant, à les faire évoluer. On m’a même qualifiée de sainte. »

/Mon petit bonheur/ « Je me sens bien quand je lâche totalement prise. Quand je me pose deux minutes, je me relaxe et profite simplement de ma journée. »#mpb

/Ma plus grande préoccupation/ « Pour l’instant c’est de réussir à faire des études qui me conviennent. » #mpgp

/Avant de mourir, je voudrais/ « Aller au Canada. » #adm

/Un message à faire passer/ « Aimez-vous les uns les autres. » #mfp

 

On parle de nous dans Nice Matin !

Article (NH-DR)

 

Le projet Nice Humans prend de l’ampleur ! L’occasion de le partager avec vos amis… et n’oubliez pas, si vous voulez que votre portrait ou celui d’un proche soit réalisé par notre équipe puis publié et conservé dans l’objectif qu’il apparaisse dans notre livre, il suffit de nous contacter sur Facebook ou par mail : nicehumans@outlook.fr

Humainement votre,
L’équipe NH

Marion, née le 15 novembre 1993 à Grasse (06), habite à Saint-Raphaël (83), Spa-thérapeute

Marion (NH-DR)

Marion (NH-DR)

« Je suis assez brusque dans la vie de tous les jours mais en fait ça n’est qu’une carapace car en réalité je suis sensible. »

/Mon petit bonheur/ « Regarder le coucher de soleil sur la plage en me remémorant mes meilleurs souvenirs. » #mpb

/Ma plus grande préoccupation/ « Mon avenir professionnel car je veux aller plus haut dans la vie. » #mpgp

/Avant de mourir, je voudrais/ « Réunir, dans un seul et même endroit, toute ma famille qui est répartie aux quatre coins du globe. » #adm

/Un message à faire passer/ « Tout est possible à celui qui croit. » #mfp

Cécile, née le 6 juin 1992 à Monaco (98), habite à Menton (06)

Cécile (NH-DR)

Cécile (NH-DR)

« Je suis une jeune fille qui cherche à construire son avenir et consolider son présent pour aider son prochain. J’ai des objectifs pleins plein la tête, une envie de vivre, découvrir, partager, aimer. Une envie de simplicité, de nature, de légèreté après une adolescence tourmentée par la souffrance d’une âme en manque de parents et de reconnaissance. Le retour à la nature de l’homme, aux sensations et émotions, au vrai de la vie où seul un mot existe pour atteindre son bonheur : accepter les événements et son présent. »

/Mon petit bonheur/ « Retrouver ma sœur jumelle, marcher avec mes amies… Mais mon petit bonheur dépend d’un sentiment d’existence par la rencontre avec les autres. Bes0oin de nouveauté de rencontrer et d’aider. Que mon cœur batte pour les autres. Seule je me perds. On se perd. La société d’aujourd’hui est tellement individualiste. » #mpb

/Ma plus grande préoccupation/ « Ma plus grande préoccupation a toujours été la cause environnementale et l’injustice. J’ai toujours voulu défendre et aider les hommes, préserver la planète. Nous avons tous une mission sur cette terre. La mienne je l’ai toujours connue. » #mpgp

/Avant de mourir, je voudrais/ « J’aimerais pouvoir protéger l’avenir de mes proches et celui de la planète. Mais lorsque je serai morte, je serai toujours là pour les protéger et les aider… De là-haut, j’existerai. » #adm

/Un message à faire passer ?/ « Accepte les événements. Pense et agis avec le cœur. Lui seul ne se trompe pas. Construis ton destin par tes actions présentes. » #mfp

Romane, née le 2 mars 1998 à Cenon (33), habite à Soulac-sur-Mer (33) – Etudiante en seconde générale

Romane (NH-DR)

Romane (NH-DR)

« Une année, une amie m’a invitée à une chorale chrétienne. J’ai pu y participer et chanter avec eux, même devant un public par la suite. Ca reste un très bon souvenir car ça m’a apporté beaucoup d’émotions. »

/Mon petit bonheur/ « Je suis heureuse quand il y a du soleil. J’aime aussi être avec mes ami(e)s et ma famille. » #mpb

/Ma plus grande préoccupation/ « Comme je suis jeune, à part les études il n’y a pas grand-chose qui me préoccupe. » #mpgp

/Avant de mourir, je voudrais/ « Avoir une famille. » #adm

/Un message à faire passer/ « Ne perdez jamais espoir. » #mfp

 

Emilie, née le 02 avril 1994 à Nice (06), habite Nice (06), Etudiante

Emilie (NH-DR)

Emilie (NH-DR)

« Je suis née et j’ai toujours vécu à Nice, mais j’envisage à l’avenir de partir quelques temps de ma ville pour changer de quotidien et voir autre chose. »

/Mon petit bonheur/ « Plusieurs en fait, un resto entre amis, une chanson, un footing, mon frère, ma sœur et j’aime aussi le fait d’être indépendante. » #mpb

/Ma plus grande préoccupation/ « Ma plus grande préoccupation actuellement est de trouver ma voie, j’aimerais me réveiller le matin et savoir exactement ce que je veux, dans quelle direction je me dirige. Pour l’instant, j’ai plein d’idées en tête mais je suis un peu désorientée. » #mpgp

/Avant de mourir je voudrais/ « Avant de mourir, j’aimerais expérimenter le plus de choses possibles, ainsi que voyager partout dans le monde. » #adm

/Message à faire passer/ « Croyez en vous ! » #mfp