Grégory, né le 12 mai 1974 à Djibouti (99), habite à Jau-Dignac-et-Loirac (33) – Travailleur social

Grégory (NH-DR)

Grégory (NH-DR)

« Avant j’étais très carriériste. J’ai quitté l’école en seconde puis j’ai fait de nombreux métiers. J’avais mon plan de carrière en tête jusqu’au poste de directeur. Mais, depuis peu, j’ai quitté mon travail et j’ai changé ma vision de voir les choses. Je ne désire plus donner ma vie à mon métier mais plutôt à ma famille. La vision que j’ai du monde a changé, la vie est courte et le bonheur se cache dans notre quotidien aux côtés de notre famille et des gens que l’on rencontre. »

/Mon petit bonheur/ « Mes enfants et ma femme, évidemment. Mais surtout quand j’ai mes cinq enfants avec moi car mes deux grands sont la moitié du temps avec leur mère. J’aime être chez moi avec mes animaux, pouvoir aller caresser mes ânes et profiter de ce qu’on a bâti ensemble. Et surtout se forger des souvenirs qui nous rapprochent les uns des autres. » #mpb

/Ma plus grande préoccupation/ « De ne pas avoir d’emploi car je sais qu’actuellement, même si je touche le chômage, ma situation est instable. Je désire avoir une sécurité financière à long terme. Et même si mes enfants sont heureux dans la vie et jeunes, je me préoccupe de leur bonheur futur et je me demande si ils passeront par les mêmes galères que j’ai vécues, notamment en amour. J’ai une autre préoccupation, c’est de pouvoir inculquer ma vision du monde à mes enfants et particulièrement à mes deux plus grands car je ne les ai pas toujours avec moi et je dois conjuguer avec mon ancienne femme. Notamment lorsqu’il s’agit de Dieu et de la religion. Je leur en parle mais pas assez à mon goût et j’aimerais qu’ils soient touchés par la foi comme je l’ai été en Afrique. Tu peux inculquer des valeurs chrétiennes à tes enfants mais il faut quelque chose de plus, c’est la foi et elle ne vient que par une rencontre personnelle avec Dieu, qui laisse Sa porte ouverte à tous. »#mpgp

/Avant de mourir, je voudrais/ « J’aimerais que mes enfants me disent que je n’ai pas été un mauvais père pour eux et que l’éducation qu’ils ont pu recevoir leur a permis d’être heureux et bien dans leur vie. Qu’ils puissent s’inspirer des bons côtés mais aussi se souvenir librement des mauvais pour ne pas les reproduire. Je voudrais aussi qu’une fois sur mon lit de mort, ils sachent qu’on va tous se revoir et que la mort ce n’est pas finir dans un trou et puis plus rien, ce n’est qu’un passage dans la vie. » #adm

/Un message à faire passer/ « J’ai une phrase qui me tient à cœur mais que je n’arrive pas à mettre en pratique au quotidien car c’est assez compliqué, c’est ‘vivons l’instant présent comme si c’était le dernier’. Il y a aussi un proverbe chinois qui me sert de base pour l’éducation de mes enfants : ‘Donne du poisson à un homme et tu le nourriras pour un jour mais apprends-lui à pécher et tu le nourriras pour la vie’. » #mfp

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s