Maryse Lévy Delain, née le 14 février 1950 à Casablanca (Maroc), habite à Nice (06), Infirmière

Maryse (NH-DR)

                       Maryse (NH-DR)

« Je suis un électron-libre, je suis de plus en plus libre par rapport à tous les systèmes de pensées, par rapport aux idéologies, aux idées reçues, aux influences et par rapport à ma propre histoire. Bien que je fasse partie du système, j’ai vraiment l’impression de suivre mon propre chemin. Ce côté-là m’est renvoyé par les autres et c’est ce que les gens qui me connaissent bien disent de moi. Sans drogues, sans expériences sexuelles, sans avoir besoin de tout ça, je ressens une liberté intérieure, une liberté de l’âme. Même si j’étais en prison, je sais que ce sentiment serait toujours présent, ça ne dépend pas des circonstances et c’est vraiment agréable. Je n’ai pas peur d’exprimer ce que je pense vraiment et je ne me préoccupe pas du regard des autres. »

/Mon petit bonheur/ « Il y a deux choses qui me rendent excessivement heureuse. Ce sont les oiseaux et je suis très triste que depuis 30 ans il y ait plus de 410 millions d’oiseaux qui ont déserté l’Europe… J’adore entendre les oiseaux, vivre avec eux, c’est comme un morceau de paradis. Pour moi, une Terre sans oiseau serait une Terre invivable. La deuxième chose ce sont mes petits-enfants et les enfants en général. Les ‘petites-vies’ m’émerveillent. Pour rejoindre ce que je disais sur les oiseaux, j’ai aussi envie de parler de la musique. Un monde sans artiste serait également un monde invivable. La musique m’a aidée à survivre. » #mpb

/Ma plus grande préoccupation/ « Dieu et la paix de l’humanité. Que va devenir l’humanité ? C’est une de mes préoccupations fondamentales. Quel Monde va-t-on laisser à nos petits-enfants ? Que vont devenir les valeurs de notre civilisation ? » #mpgp

/Avant de mourir, je voudrais/ « Me préparer à la mort, être prête pour cela, à tous les niveaux. Car je ne le suis pas à l’heure actuelle. Sinon il y a autre chose. J’ai été visiter le musée de la diaspora à Tel-Aviv et un tableau représentant Jésus y est exposé. Ce portrait est vraiment horrible, c’est le moins beau de tous et j’aimerais beaucoup aller voir le conservateur du musée ou le maire de la ville pour leur proposer un portrait plus respectueux pour les chrétiens. C’est une bricole mais j’y tiens. A mon niveau, j’aimerais témoigner de ma foi pour Jésus à la communauté juive que je fréquente beaucoup et que j’aime énormément. Ce qui m’importe quand même le plus avant de mourir c’est de contribuer, à mon modeste niveau, à plus de paix dans le monde. Je me sers de mes multiples identités pour cela. Je suis chrétienne d’origine juive née au Maroc et ça me sert beaucoup. Dernièrement, j’aimerais terminer un bouquin sur mon père, Paul Lévy, qui était médecin-capitaine pendant la guerre d’Indochine et qui a contribué à sauver des dizaines de vies au cours de la fameuse catastrophe de la Route Coloniale 4. Autrement, je serai triste de mourir sans avoir vu l’Inde et le Pacifique comme Bora-Bora par exemple. » #adm

/Un message à faire passer/ « Je pense que dans ce monde de mensonge politique, historique, social, médiatique où les gens ne cherchent pas la vérité mais le profit il est important de rappeler que ‘La vérité vous rendra libre’. Ca n’est pas de moi mais c’est le cœur d’un espoir pour l’humanité. Si les journalistes, les politiques, la justice, la médecine cherchaient la vérité en premier, le monde serait différent. J’ai l’impression de vivre dans un monde qui a de plus en plus peur de la vérité. » #mfp

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s