Jenny Monty, née le 9 octobre 1982 à Monaco (98), habite à Londres (Angleterre), Human Resources Advisor

Jenny (NH-DR)

Jenny (NH-DR)

« Mon déménagement de la France vers Londres a été un réel tournant dans ma vie. J’ai donc changé de pays, de culture et de vie. Ça a été une révolution dans le sens où je suis quelqu’un qui anticipe et prévoit tout à l’avance et je suis partie quasiment du jour au lendemain. Je suis arrivée ici avec pour seul logement un petit appartement loué pour neuf jours et, à partir de là, j’ai reconstruis ma vie entière. Avant d’arriver ici, je vivais à Monaco. C’est une toute petite ville, presque semblable à un village, où tout le monde se connaît. Ma famille m’entourait et j’étais donc en sécurité. Aujourd’hui je suis dans une grande capitale européenne. Au départ je ne connaissais personne, il a fallu que je m’adapte à la langue, que j’accepte de vivre en collocation. Je suis passée de la vie seule dans mon appartement à la cohabitation à neuf. Je partageais mon premier logement londonien avec un couple d’espagnols, un sud-africain, une hongroise, un allemand, un malaisien, une malaisienne et un italien. Ces conditions ne m’ont pas dérangées du tout. En quittant la France je suis allée chercher mon rêve. Pour moi, Londres représente le rêve américain à l’échelle européenne. Effectivement, au début les conditions sont très difficiles mais, par contre, j’y ai gagné quelque chose d’inestimable, l’espérance, la permission de rêver à nouveau et pourquoi pas la promesse d’un super futur. La différence, ici, c’est qu’à force de travail, on peut y arriver. »

/Mon petit bonheur/ « Londres est une ville magnifique, mais au niveau nourriture c’est une catastrophe. Donc mes ami(e)s francophones et moi aimons partager un peu de nourriture française que nos familles nous envoie ou que l’on ramène. Ça peut être un petit saucisson, un peu de rosé, un morceau de fromage. Voilà, c’est devenu mon petit bonheur, tout simplement. » ‪#‎mpb‬

/Ma plus grande préoccupation/ « L’avenir. Je suis presque au stade, dans ma vie, de pouvoir fonder une famille. Je m’interroge donc sur le lieu où élever une famille. Ma génération a été une génération où il y avait encore des opportunités à saisir. A mon avis, avoir des enfants aujourd’hui est très difficile. Il y a un accès magnifique à tout plein de choses mais c’est aussi une ouverture sur le danger. L’avenir, au niveau professionnel comme au niveau de la sécurité, n’est pas gagné. Je me demande donc où je vais bien pouvoir vivre et élever mes enfants. Avoir des enfants, oui, mais dans quelles conditions ?. » ‪#‎mpgp‬

/Avant de mourir, je voudrais/ « J’aimerais laisser une trace derrière moi. Réaliser une grande œuvre caritative, par exemple. Je n’irai pas jusqu’à faire une invention mais je voudrais que mon nom soit synonyme de quelque chose de beau, un exploit particulier. » ‪#‎adm‬

/Un message à faire passer/ « L’éducation est gratuite. Une majorité des problèmes que nous avons est due à l’ignorance. Je pense que si on se focalisait davantage sur le fait de s’éduquer, pas uniquement au niveau intellectuel mais simplement apprendre à être ouvert, s’ouvrir aux différentes cultures. N’ayons pas peur des choses que l’on ne connaît pas. Au contraire, allons-y, renseignons-nous. On n’a jamais fini d’apprendre. Lorsqu’on arrête d’apprendre, on arrête également de grandir et on régresse même. Je pense que l’ignorance est la source de conflits, de beaucoup de comportements qui n’ont pas lieu d’être. Eduquez-vous ! » ‪#‎mfp‬

Jean-Philippe Moret, né le 25 décembre 1980 à Marignane (13), habite à Cagnes-sur-mer (06) – Assistant technique motoriste

Jean-Philippe (NH-DR)

Jean-Philippe (NH-DR)

Portrait d’un coureur au Trail d’Eze – Alpes Maritimes 06 2015.

*TRAIL* « C’est mon premier trail. J’ai relevé le défi afin de vivre une nouvelle expérience. J’ai envie d’arriver au bout et de recommencer la pratique du sport de manière régulière. C’est vraiment un plaisir d’être ici ».

« Je suis parti à Londres pendant 10 ans et je suis revenu dans la région il y a 5 ans. J’ai rencontré ma compagne et ça a été un bouleversement dans ma vie. Je suis passé du déséquilibre à la stabilité ».

/Mon petit bonheur/ « Faire des randonnées à deux et faire des compétitions avec ma femme. J’aime aussi me poser au calme, au milieu de la nature, dans un endroit apaisant ». ‪#‎mpb‬

/Ma plus grande préoccupation/ « Former un capital que je puisse laisser à ma famille ». ‪#‎mpgp‬

/Avant de mourir, je voudrais/ « J’aimerais acquérir une maison et la payer entièrement ». ‪#‎adm‬

/Un message à faire passer/ « Don’t worry, be happy ». ‪#‎mfp‬

Myriam Benhaddou, née le 8 octobre 1966 à Oran (Algérie), habite à Eze (06), responsable du bureau de poste et conseillère municipale depuis 2014

Myriam 2 (NH-DR)

Myriam (NH-DR)

Voilà notre premier portrait réalisé au Trail d’Eze – Alpes Maritimes 06 2015 ! Un hommage aux bénévoles qui se sont levés avant le soleil pour faire de cet événement une réussite sportive et humaine !

*TRAIL* « C’est la deuxième fois que je participe au Trail d’Eze organisé par Cédric Amand. J’aime le bénévolat et participer à la vie de ma commune. J’aime faire des rencontres et me sentir utile. Une journée comme aujourd’hui est tout ce que j’aime ».

« La naissance de ma fille est vraiment mon plus beau souvenir, forcément ! Autrement, je garde toujours en mémoire les moments que je passe entourée de mes proches. Un événement m’a particulièrement marqué dans ma vie, c’est le décès de mon papa qui n’a pas eu la chance de connaître ma fille ».

/Mon petit bonheur/ « Mes ami(e)s, ma famille et mon travail me rendent heureux. Je suis aussi reconnaissante d’être en bonne santé. J’adore me retrouver sur une terrasse au soleil en train de siroter un verre, toujours entourée. Je n’aime pas être seule ». ‪#‎mpb‬

/Ma plus grande préoccupation/ « J’ai peur de ce qui se passe actuellement. L’islamisme et les événements que nous venons de vivre en France m’effraient. J’aimerais que les gens s’unissent et que nous vivions en paix ». ‪#‎mpgp‬

/Avant de mourir, je voudrais/ « J’aimerais faire le tour du monde mais surtout rendre mes proches heureux. J’aimerais aussi un homme, gentil, sérieux, serviable et qui peut aussi me rendre heureuse ». ‪#‎adm‬

/Message à faire passer/ « Aimez-vous, soyez heureux et n’emmerdez pas les autres. Profitez de la vie, elle est belle ! Ce n’est pas une fois qu’on a perdu un proche qu’il faut dire ‘si j’avais su’ » ‪#‎mfp‬