Pierre Perret, né le 9 juillet 1934 à Castelsarrasin (82), habite en Seine-et-Marne (77), auteur-compositeur-interprète

Pierre (NH-DR)

Pierre (NH-DR)

/ACTU/ Sortie d’un almanach ‘inhabituel est nourri d’un long chapelet de gourmandises littéraires. Les fleurons de cette luxuriante vitrine sont émaillés de « salivantes » recettes assorties aux saisons, de récits historiques déjantés, de multicolores anecdotes, de Pensées, de Maximes, d’Aphorismes, d’extraits de chansons ou de proverbes malicieux. Le jardinage, les fleurs, les prédictions ou les naïves croyances « Abracadabrantesques » y occupent également une place respectable. Bref, la musique que jouera le feuillage de cet arbre (du savoir !) sera divine aux oreilles de tous les curieux de « friandises verbales ». Aux éditions ‘Le Cherche Midi ».

PORTRAIT

« J’ai toujours tenu à ma liberté, à mon indépendance. Je suis un franc-tireur. Dans tout ce que j’ai entrepris j’ai toujours été assez seul, je n’ai jamais appartenu à aucune coterie, aucune école, aucune bande. Voilà, je crois que ce qui est caractéristique chez moi c’est la liberté de tout ce que j’ai pu entreprendre et, finalement, une certaine solitude qui m’a accompagné tout au long de mon parcours. »

/Mon petit bonheur/ « Je suis en train de finir l’écriture d’un almanach sur lequel je bosse depuis 3 ans et justement c’est une illustration de l’indépendance de ma création puisque j’y mets tout ce que je veux, tout ce que j’aime, tout ce que je déteste, tout ce que j’ai toujours voulu faire. Il y a 1000 citations dedans, de tous poils, toute provenance, amusantes, littéraires. C’est une espèce de jardin rhétorique qui me ressemble. Voilà, j’en ai bavé pendant trois ans mais ça m’a vraiment amusé de le faire, je suis content. Maintenant c’est fait et mon travail va partir à l’imprimerie dans quelques jours mais ça illustre assez ce que j’aime faire. J’ai en même temps des chansons pour un nouvel album qui sortira d’ici 2 à 3 ans. » #mpb

/Ma plus grande préoccupation/ « Je n’en ai pas, si ce n’est la création et le fait de continuer de faire exactement ce que j’ai envie de faire. Je crois que la chose à laquelle je tiens le plus depuis tout le temps, ça a été l’indépendance de ma création, de ma vie, de chanter quand j’ai envie, d’aller faire des concerts quand j’ai envie, d’écrire quand j’ai envie. J’y tiens beaucoup et pour moi la liberté commence là.» #mpgp

/Avant de mourir, je voudrais/ « Et bien d’abord, je ne mourrai pas alors c’est une question à la noix-de-coco là parce que moi je n’ai pas l’intention de mourir du tout ! » #adm

/Un message à faire passer/ « Il faut essayer de traverser la vie selon son cœur. Il faut essayer de ne pas perdre de temps à faire des choses qui vous emmerdent, de s’arranger pour pouvoir faire tout ce que votre cœur et votre tête vous dit, vous commande. Le reste, c’est du pipeau, c’est du temps perdu. Quand on peut arriver à traverser la vie en faisant quelque chose qui correspond à ce qui pourrait être une passion chez vous, il faut la vivre. Parce qu’on a qu’une vie. Personnellement, je pense que je ne me suis pas si mal démerdé pour ne pas perdre de temps justement, j’ai toujours fait exactement ce que j’avais envie de faire. J’ai vécu ma passion en écrivant de tout et en ayant des chansons, des livres qui me correspondent, qui sont tout à fait en symbiose, en adéquation avec la coloration de mes idées, de ce que je suis depuis tout le temps avec l’indépendance que ça représente et les risques que ça représente. Pour vivre de sa passion il faut prendre des risques. Je l’ai fait et je n’ai pas à me plaindre. » #mfp